Histoire

Rédigé par les meilleurs spécialistes, sous la direction de Giovanni Gentili, le catalogue rend compte au travers d’objets archéologiques, de l’incroyable fécondité artistique de cette période. Il explore également l’inépuisable source d’inspiration que constitue Cléopâtre pour des générations d’artistes : les peintres, bien sûr, mais également les sculpteurs, les écrivains, les musiciens, les illustrateurs,…

Il comprend de nombreuses oeuvres conservées dans les musées de Rome, Turin, Caserte, Bologne, Naples, Genève, du Vatican, du musée du Louvre, du British Museum, du Kunst à Vienne… qui renvoient à l’histoire de la reine mais également à sa légende et au symbole d’un orient sensuel et raffiné immortalisé par le couple formé par Elizabeth Taylor et Richard Burton dans le film de Joseph L. Mankiewicz de 1963.

Le mythe de Cléopâtre

 

Cléopâtre VII Théa Philopator naît en 69-68 avant J.-C., elle succède à son père en 51 avant J.-C., et devient à 18 ans reine d’Égypte,c’est une femme cultivée qui veut réinscrire l’Égypte dans son temps. Dépendante de Rome, l’Égypte reste le seul territoire de la région qui ne soit pas devenu province romaine.

Le 1er octobre 48 avant J.-C., Jules César débarque à Alexandrie et marie Cléopâtre à son frère mineur Ptolémée XIV. Le mythe prend forme avec la célèbre croisière sur le Nil de César et Cléopâtre, à bord d’un navire royal égyptien dont l’opulence et le luxe frappent les esprits. En 47, César quitte l’Égypte et quelques mois plus tard, Cléopâtre donne naissance à un fils, Ptolémée XV, surnommé Césarion par les Alexandrins. Elle le présente comme le fruit de son union avec le dieu Amon qui aurait pris l’enveloppe charnelle de César pour s’unir à elle et son fils serait donc de naissance divine. Cléopâtre, César et Césarion sont l’objet d’un culte en Égypte, sous les traits de la « Triade thébaine ».

En 46 avant J.-C., Cléopâtre retrouve Jules César à Rome avec Césarion. Après l’assassinat de César en 44, la reine quitte Rome pour Alexandrie où elle réorganise l’administration de son royaume. Elle doit rendre compte aux nouveaux maîtres de Rome : Octavien, fils adoptif de César, futur Auguste, et Marc Antoine.

En 42 avant J.-C., Marc Antoine, qui dispose de la partie orientale de l’Empire, rencontre Cléopâtre à Tarse en Cilicie. Les chroniques romaines racontent l’arrivée de Cléopâtre dans une embarcation à la poupe dorée, avec des rames d’argent et des voiles pourpres : elle porte les vêtements d’Aphrodite, déesse de la beauté et de l’amour, et profusion de bijoux et de parfums. Marc-Antoine passe l’hiver 41-40 en Égypte et devient l’amant de Cléopâtre. A l’automne 40, il rentre à Rome, où réconcilié avec Octavien, il épouse la sœur de ce dernier, Octavie, à la suite de la mort de son épouse légitime Fulvia. Cléopâtre donne naissance à des jumeaux, identifiés aux divinités astrales – le soleil et la lune : Alexandre Hélios et Cléopâtre Séléné. L’accord passé entre Octavien et Marc Antoine ne dure pas ; Marc Antoine s’associe à Cléopâtre et leur flotte est défaite à Actium, le 2 septembre 31 ; la défaite scelle le destin de l’Égypte et de sa reine : Cléopâtre meurt mordue par un serpent.

Le monde romain est fasciné par Alexandrie, symbole du luxe et de richesse, mais aussi de qualité de vie et d’exotisme. L’élite romaine s’inspire de la mode ptolémaïque, dans ses vêtements, ses coiffures et ses bijoux. De nombreux objets décoratifs sont importés des ateliers d’Alexandrie ou fabriqués à Rome (gemmes ciselées, pâtes de verre colorées, vaisselle en argent, objets d’ivoire, d’ébène ou d’écaille de tortue). Cette égyptomanie durera plus d’un siècle et s’accompagne de l’extension dans l’Empire des cultes égyptiens.

Dans l’imaginaire occidental, Cléopâtre est associée au pouvoir et à la démesure. Au Moyen Âge, Cléopâtre devient l’exemple des vices de la passion amoureuse. À la Renaissance, le personnage devient plus sensuel. Son destin est théâtralisé par Shakespeare : Cléopâtre en proie aux affres de la passion. Sa mort tragique a contribué à l’essor du mythe.

978-2-35340-189-5

Date de parution : 5/05/14

Format : 24,5 x 28,5 cm à la française

Nombre de pages : 384

Nombre d’illustrations : environ 300

Ouvrage broché

Imprimé sur papier couché mat 150 g

PVP : 49,00 euros TTC