Dessin et arts graphiques

Musées de papier

L’Antiquité en livres 1600-1800

Sous la direction d’Élisabeth Décultot

avec la collaboration de  Gabriele Bickendorf et

Valentin Kockel en coédition avec le musée du Louvre

 

L’extrême fécondité des travaux antiquaires accomplis aux XVII et XVIIIe siècles a joué un rôle déterminant dans l’éclosion du néoclassicisme. Cette période est notamment marquée par la découverte des antiquités égyptiennes, un intérêt naissant pour les antiquités nationales, les antiquités chrétiennes et le Moyen-Âge. Cet ouvrage s’intéresse aux supports imprimés et graphiques reproduisant ces antiquités, et en particulier aux livres illustrés, qui constituent la manifestation la plus spectaculaire des recherches menées à cette époque. L’étude des recherches antiquaires permet d’apporter un éclairage nouveau sur une série de questions concernant non seulement l’art antique lui-même, mais également la manière dont commencent alors à s’élaborer l’histoire de l’art et l’archéologie.

978-2-35340-091-1

Format 24 x 22 cm

168 pages, 107 illustrations

Ouvrage broché - Imprimé sur papier couché 150 g

PVP 26 €