Danse et spectacle

 PATHELIN, CLÉOPÂTRE,

 ARLEQUIN

Les visages du théâtre dans la France

de la Renaissance

 

 

Pathelin, avocat rusé et fourbe, Cléopâtre, personnage historique et légendaire de l’antiquité et Arlequin, le plus célèbre personnage de la commedia delle maschere incarnent chacun un type de théâtre de la Renaissance : la farce, la tragédie et la comédie italienne.

Le théâtre de la Renaissance se manifeste par des formes dramatiques aussi variées que spectaculaires. Loin de tourner la page avec les traditions du Moyen Âge, le théâtre s’enrichit de toutes les nouveautés de la Renaissance : pensée humaniste, échanges culturels, renouveau architectural, inventions techniques, conceptions politiques et transformations sociales.

Les formes médiévales atteignent un éclat inégalé lorsque l’extraordinaire Mystère de la Passion de 1547 est représenté à Valenciennes en 25 journées sur un espace de 60 m sur 18 m. Dans le même temps, les nouvelles formes à l’antique sont expérimentées dans les collèges puis sur les routes. En parallèle, de nouvelles pratiques en provenance d’Italie transforment aussi bien les spectacles comiques (avec les troupes de commedia dell’arte) que les spectacles de cour avec la collaboration des ingénieurs, des danseurs et des artistes.

Richement illustré, cet ouvrage étudie le théâtre français de la fin du xve siècle aux années 1610. Il évoque certains éléments du théâtre européen comme point de comparaison ou d’explication et traite tour à tour de l’apogée des formes médiévales, des expérimentations des formes à l’antique, de la diffusion de la commedia dell’arte et du renouvellement des spectacles de cour.

 

 

978-2-35340-284-7

22 x 28 cm à la française

160 pages

Nombre d’illustrations : environ 150

Papier : couché demi mat 170 g

Ouvrage broché – couverture à rabats

PVP : 29 €