actualités

Paru aux Editions
Gourcuff Gradenigo

Musée Lambinet

 

UN ORIENT SANS MIRAGES: GEORGES GASTÉ

 

Du samedi 4 novembre 2017 au dimanche 18 février 2018

 

lDans la grande famille des Orientalistes, Georges Gasté (1869-1910) est un peintre et photographe atypique : alors que le voyage en Orient servait le plus souvent à reproduire en atelier les fantasmes de quelques uns, cet artiste a pleinement vécu l’Orient, immortalisant en reporter inspiré les populations locales qu’il côtoyait, en Algérie, puis en Egypte et en Inde.

Recherchant jusqu’à l’obsession l’émotion et la vérité, George Gasté a créé une oeuvre vibrante et forte, qui affirme un regard d’auteur d’une surprenante modernité, notamment dans ses photographies.

L’exposition Un Orient sans mirages a été conçue comme une suite logique de celle que le Musée Lambinet a consacré du 20 mai au 16 juillet 2017 au peintre orientaliste André Suréda, composant ensemble une « saison orientaliste » à Versailles.

L’exposition consacrée à Georges Gasté répond à un double objectif : raconter l’histoire d’une vie et d’une oeuvre confondues, mais aussi inviter des artistes contemporains, français et orientaux – Nadia Benchallal, Jean de Boysson, Jacques Chauchat, Hugues Decointet, Faisal Samra – à réagir à l’oeuvre de Gasté. Une manière de nous faire comprendre qu’à toutes les époques, des artistes ont créé des passerelles fécondes entre Orient et Occident, à l’image de ces peintures et photographies de Gasté, invitations au voyage, mystérieuses et poétiques, qui racontent un Orient à la charnière entre deux siècles, bien loin d’un mirage…

Commissariat : Aude de Tocqueville

Scénographie : Pierre David

A l'occasion de l'importante exposition du Musée Marmottan-Monet

 

MONET COLLECTIONNEUR

 

Du 14 septembre 2017 au 14 janvier 2018

 

Claude Monet, le plus célèbre des peintres impressionnistes, fut aussi le plus secret de leurs collectionneurs. Les chefs-d’œuvre qu’il a réunis tout au long de sa vie constituent pourtant un ensemble aussi rare qu’exceptionnel. Pour la première fois, le musée Marmottan Monet lève le voile sur cette passion privée et organise, du 14 septembre 2017 au 14 janvier 2018, une exposition inédite intitulée Monet collectionneur. Signés Delacroix, Corot, Boudin, Jongkind, Manet, Renoir, Caillebotte, Cézanne, Morisot, Pissarro, Rodin ou encore Signac, peintures, dessins, sculptures révèlent une part cachée de la vie de l’artiste. Légataire universel du peintre de Giverny et dépositaire du premier fonds mondial de son œuvre, le musée Marmottan Monet reconstitue cette collection grâce au soutien des plus grands musées et prestigieuses collections particulières. Il offre l’occasion unique de découvrir ce qui fut le panthéon sentimental et artistique du chef de file des impressionnistes. Une exposition évènement !

Robert Pougheon (1886-1955). Un classicisme de fantaisie

La Piscine - Roubaix

 

14 octobre 2017 > 7 janvier 2018 [+]

 

Emblématique du classicisme fantaisiste de Robert Pougheon, la grande toile intitulée Le Serpent, exposée au Salon de la Société des artistes français en 1930, fut déposée à Roubaix dès 1990 par le Musée national d’art moderne et s’est très vite imposée comme un élément incontournable des collections.

Cette toile synthétise parfaitement les thèmes iconographiques récurrents de l’artiste, à savoir l’association ambivalente d’un cheval, symbole de force sexuelle, et d’une jeune fille, symbole de pureté virginale. Elle sera mise en avant aux côtés des plus beaux dessins sélectionnés parmi un fonds exceptionnel de plus de mille feuilles, provenant des descendants de l’artiste et acquis, en 1990 également, par le musée de Roubaix auprès de la galerie Pierre Gaubert. Révélé au public pour la première fois, cet ensemble permettra de dévoiler le processus créateur de l’artiste et son œuvre singulier, où la complexité érudite de l’iconographie le dispute à la richesse des références stylistiques, et où s’allient de manière inédite agrément décoratif et traduction d’un idéal social… [+]

Les Forêts natales - Arts d’Afrique équatoriale atlantique

Exposition Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

 

03 octobre 2017 > 21 janvier 2018 [+]

 

L'Afrique équatoriale atlantique a donné aux arts africains quelques-uns de ses plus exceptionnels chefs-d’œuvre. De la puissance plastique des Fang à l’élégance naturaliste des Punu, panorama des principaux styles artistiques de cette vaste région. Au cœur de l’Afrique équatoriale atlantique, l’aire culturelle embrassant la République gabonaise, la République de Guinée équatoriale, le Sud du Cameroun et l’Ouest de la République du Congo, est une région de grande tradition sculpturale. Le génie plastique des artistes Fang, Kota, Tsogo ou Punu s’est notamment illustré dans une sculpture religieuse liée au culte des ancêtres et aux masques d’esprit. Des arts majeurs qui, dès leur découverte au début du XXe siècle par des artistes comme Picasso, Derain ou Braque, ont été déterminants dans la constitution du regard moderne en Occident. À travers une sélection d’œuvres emblématiques – et souvent uniques – de collections publiques et privées majeures, l’exposition propose d’en étudier les principaux styles, à la manière d’une histoire de l’art « classique ». D’explorer les correspondances, mutations et particularités de la production artistique des nombreux groupes peuplant une vaste zone formée au gré des migrations. De révéler, en somme, la créativité et l’originalité exceptionnelle des arts de chacun des peuples de la forêt équatoriale atlantique. L'exposition Les Forêts natales, Arts d'Afrique équatoriale atlantique a bénéficié de prêts exceptionnels du Musée Barbier-Mueller et du Musée Dapper.

Georges Gasté
Un Orient sans mirages

 

[+]

Le musée intime de Monet à Giverny

 

[+]

Robert POUGHEON

Un classicisme de fantaisie

 

[+]

Ancêtres Kota

 

[+]