Architecture et jardins

Le Kestellic, jardin exotique

Yolaine de Keroüart

 

Niché sur la rive gauche du Jaudy à quelques encablures du port de Tréguier (Côtes d’Armor), le jardin du Kestellic est un secret breton jalousement gardé. Déployé sur sept  hectares et cinquante mètres de dénivellation, le jardin s’étire en surplomb de la rivière. D’emblée, on sent que l’endroit se nourrit d’une grande curiosité pour le monde, à l’image de son créateur Yan de Keroüartz, ingénieur agronome diplômé des eaux et forêts, dont la passion pour la botanique fut à l’origine du jardin.

Sans ordre ni sagesse, le Kestellic est un petit royaume qui ne se conquiert qu’à pied, par des sentiers étroits. Ni bosquets à l’anglaise, ni fausses ruines, ni perspectives à la française ou parterres de broderies. Ce jardin se présente sous la succession de tableaux animés en surplomb d’une rivière omniprésente dans laquelle il se reflète et dont la couleur même varie en fonction des saisons.

Il faut chercher l’esprit des lieux du côté des rivages d’une Méditerranée rêvée peinte par Bonnard et Matisse, des jungles luxuriantes sorties du pinceau du Douanier Rousseau.

Voisin du jardin de Kerdalo, chef-d’œuvre du prince Wolkinski, le Kestellic en partagera aussi les fournisseurs d’outre-Manche. Les qualités naturelles du site - présence du Gulf Stream, orientation qui le protège des vents du Nord et de l’Ouest, abondance d’eau – ont permis à Yan, puis Gaël de Keroüartz, d’y accueillir des végétaux aujourd’hui dans leur pleine maturité : fougères arborescentes, ginko biloba, eucalyptus, chênes verts, chênes liège, Gunnera manicata, rhodondendrons, érables du Japon, hydrangeas, acacias, bananiers…

 

 

Abondamment illustré, cet ouvrage raconte autant l’histoire de ce jardin qu’il constitue une invitation à le visiter.

 

978-2-35340-278-6

Bilingue français-anglais

Format : 16,5 x 24 à la française

112 pages

Broché avec rabats

Imprimé sur papier couché 150 gr

PVP : 12 € TTC