Peinture

L’Algérie de Gustave Guillaumet (1840-1887)

 

Ouvrage collectif sous la direction de Marie Gautheron

 

Gustave Guillaumet (1840-1887) est l’une des figures marquantes de l’orientalisme français. Pourtant, bien que très présente dans de nombreux musées, en particulier au musée d’Orsay, et dans les principales expositions consacrées à la peinture orientaliste des dernières décennies, son œuvre reste peu connue, et sa fortune critique relative.

Cet ouvrage étudie particulièrement le versant algérien de l’orientalisme français, dans une perspective à la fois esthétique, historienne et culturelle.  Il éclaire un moment privilégié d’une histoire partagée et nous invite à réévaluer une œuvre essentielle.

Guillaumet est l’un des premiers artistes à avoir visité de façon intensive l’Algérie, d’Oran à la Kabylie, des Hauts-Plateaux  aux oasis et au Sahara.

Son œuvre, qualifiée parfois d’ethnographique, est aussi exigeante et poétique, sensible et grave.

Sa peinture, fruit d’un itinéraire complexe, est influencée par les Maîtres des Ecoles du Nord, empreinte de modernité et porteuse de ses recherches dans diverses directions : naturalisme, impressionnisme, intimisme, idéalisme.

Peintre à la sensibilité républicaine, il est aussi un observateur privilégié de la domination coloniale. Reconnu précocement au salon, salué par la critique, sont succès ne se dément pas.  A son décès prématuré, à l’âge de 47 ans, on salue unanimement son travail que l’on juge même supérieur à celui de son éminent prédécesseur, Fromentin.

 

Cet ouvrage accompagne une exposition présentée au musée des Beaux-arts de La Rochelle du 8 juin au 17 septembre 2018, au musée des Beaux-Arts de Limoges du 19 octobre 2018 au 4 février 2019 puis à la Piscine de Roubaix de mars à juin 2019.

 

 

978-2-35340-281-6

Format : 24 x 32cm

Nombre de pages : 256

Nombre d’illustrations : environ 300

Ouvrage broché

Imprimé sur papier couché 170 gr