Architecture et jardins

Festivals international des jardins

Flower Power - Le pouvoir des fleurs

 

26e festival  — EDITION 2017

Domaine de Chaumont-sur-Loire

Sous la direction de Chantal Colleu-Dumond

 

Depuis plusieurs années, dans les parcelles du Festival International des jardins de Chaumont-sur-Loire, architectes, paysagistes, créateurs et artistes du monde entier rivalisent de fantaisie et d’innovation pour imaginer des jardins différents. De nombreuses idées nouvelles de plantes, de composition et d’associations végétales imprévues sont nées à Chaumont-sur-Loire et ont donné aux jardins qu’on y crée chaque année une tonalité sans équivalent en France.

 

En 2017 le 26e Festival a choisi pour thème « Le Pouvoir des Fleurs »

De toute antiquité et quelles que soient les civilisations, dans l’art et la littérature, les fleurs, réelles ou figurées, ont joué un rôle essentiel dans les imaginaires. Nul n’ignore leur infinie diversité, leur perfection formelle, leur mystère, leur pouvoir symbolique. Leur beauté, leur parfum, leur éclat, leur couleur et même leur saveur ensorcellent les sens. éternelles autant qu’éphémères, délicates et puissantes à la fois, horticoles ou sauvages, les fleurs recèlent le pouvoir de fasciner, de charmer, de soigner, voire même de tuer. Comment les jardins du xxie siècle considèrent-ils, valorisent-ils, utilisent-ils cet extraordinaire et inaltérable pouvoir des fleurs, cette incroyable puissance de la grâce ?

Puisant aux sources d’un imaginaire d’aujourd’hui, usant de toutes les possibilités techniques, le festival de Chaumont mène le public de découvertes en inventions. De jardins en jardins, on rencontre des fleurs jamais vues, assemblées de manière inattendue, jouant sur l’accumulation et les surprises de tous ordres. La fantaisie, la luxuriance, l’abondance, sont au rendez-vous, au cœur de jardins audacieux, novateurs et oniriques.

On retrouve dans le catalogue le descriptif des nombreuses inventions des paysagistes . Articles et reportages photographiques sont un prolongement de la démarche innovante de ces créateurs qui vont voir de l’autre côté du miroir.

« Toute fleur qui s’ouvre, on dirait qu’elle m’ouvre les yeux. Dans l’inattention. Sans qu’il y ait aucun acte de volonté d’un côté ni de l’autre.

Elle ouvre, en s’ouvrant, autre chose, beaucoup plus qu’elle-même. C’est pressentir cela qui vous surprend et vous donne la joie. » Philippe Jaccottet, « Aux liserons des champs ».

 

Format : 21,5 x 21,5 cm

Nombre de pages : 132

Nombre d’illustrations  : environ 100

Ouvrage broché avec une couverture à rabats

Imprimé sur papier Munken 135 g