Arts premiers

ISBN : 978-2-35340-108-6

Format : 21, 5 x 21, 5 cm

Nombre de pages : 80

Nombre d’illustrations : 60

Ouvrage broché  -Imprimé sur papier couché 150 g

PVP : 15 € TTC

DOGON

Agnès Pataux

 

Préface d’Hélène Leloup, spécialiste de l’art Dogon

et commissaire de l’exposition DOGON,

Photographe indépendant depuis presque trente ans, Agnès Pataux offre un regard sur l’Afrique via des clichés noir et blanc au format moyen, signature de son appareil fétiche, un Yashica Mat 6 x 6. Lorsqu’elle ne sillonne pas, à pied ou à moto, le Portugal, l’Italie, le Maroc ou encore la France, elle vit et travaille à Paris. Ses photographies prises lors de voyages répétés en Irlande et en Afrique de l’ouest l’ont amenée à publier Irlande, au rivage de l’Europe et Dogon, gens de la falaise aux Éditions 5 Continents et, plus récemment, Cœur blanc Ventre blanc – fétiches et féticheurs aux éditions Gourcuff-Gradenigo.

 

Plongée directe au sud du Mali, en pays Dogon, cet ouvrage vient éclairer l’exposition-événement DOGON du musée du Quai Branly au printemps 2011. Habitants de cases perchées sur le flanc des falaises du Bandiagara, les Dogons occupent également plaine et plateau depuis plus de dix siècles. Leur terre porte les vestiges d’un brassage culturel avec les peuples autochtones. Depuis sa découverte au début du XXe siècle, l’art dogon n’a de cesse de fasciner l’Occident. Agnès Pataux entretient et nourrit cette fascination en faisant se répondre des portraits profonds et saisissants et des paysages appelant mystère et évasion. Dans ses portraits, Agnès Pataux s’attache à montrer l’homme tel qu’il est, vieillard ou nourrisson, heureux ou dubitatif, blessé ou en pleine santé. Son regard nous interpelle en même temps qu’il nous invite au voyage et au dialogue. En miroir, l’escarpement des étendues rocheuses se heurte aux toits de paille des cases tandis que les greniers aux allures de châteaux de sable géants dominent un horizon semi-désertique où quelques arbres persistent à pousser.