Histoire

Une renaissance en Normandie

Le Cardinal Georges d’Amboise Bibliophile et Mécène

 

L’ouvrage est coordonné par Maxence Hermant, conservateur au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, et Gennaro Toscano, conseiller de la directrice générale de la Bibliothèque Nationale de France Il a vocation à devenir un ouvrage de référence, au-delà même de la seule durée de l’exposition. La qualité de présentation et le grand nombre d’illustrations en feront un ouvrage attractif pour toutes les catégories de public

 

Le cardinal Georges d’Amboise, archevêque de Rouen et principal ministre de Louis XII aux tournants des xve et xvie siècles, fut un des plus grands amateurs d’art de son époque. Principalement connu pour avoir remanié et agrandi le château de Gaillon (Eure) que l’on considère comme étant une des premières constructions véritablement Renaissance en France, le cardinal avait réuni dans ses différentes résidences, et tout particulièrement à Gaillon, une importance collection d’œuvres d’art. La bibliothèque de Georges d’Amboise n’a jamais fait l’objet d’une étude globale, alors qu’elle est à proprement parler exceptionnelle.

Exceptionnelle tant par les inventaires qui nous sont parvenus que par son contenu, plus de la moitié des volumes, pour l’essentiel des manuscrits, ayant pu être retrouvés. En effet, Georges d’Amboise acquit vers 1502-1503 une centaine de manuscrits auprès du roi de Naples déchu, Frédéric III d’Aragon. Cet ensemble était constitué de chefs-d’œuvre de la Renaissance italienne, napolitaine, florentine et romaine ; il s’agissait alors de la plus importante bibliothèque humaniste et italienne dans le royaume de France. Même le roi de France, qui avait pourtant rapporté plus de 1 000 volumes de l’expédition de Naples en 1494-1495, ne possédait un tel nombre de livres italiens de la seconde moitié du xve siècle. Georges d’Amboise commandait aussi des manuscrits et imprimés en France, notamment à Paris. Sa bibliothèque est donc à plus d’un titre exemplaire des grandes bibliothèques humanistes européennes du début du xvie siècle dont elle fut une des plus brillantes manifestations.

La moitié de la centaine d’œuvres présentées dans le catalogue sont des manuscrits. Une quarantaine proviennent du département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, dont beaucoup n’ont jamais été présentés au public, malgré leur indéniable qualité artistique. Les autres proviennent de différents départements de la Bibliothèque nationale ; du département des Peintures et des Sculptures du musée du Louvre ; de la bibliothèque Apostolique Vaticane ; de la bibliothèque Mazarine.

 978-2-35340-261-8

Format : 23,8 x 29 à la française

Nombre de pages : 256

Nombre d’illustrations  : environ 300

Ouvrage broché

Imprimé sur papier couché mat 150 g

PVP : 35 euros TTC