Photographie

978-2-35340-167-3

 

Format : 16,5 x 24 cm à la française

Nombre de pages : 80

Ouvrage relié

Imprimé sur papier couché mat 170 g

PVP : 26,00 euros TTC

Le Désert de Retz

Philippe Grunchec

 

Le Désert de Retz est un jardin anglo-chinois créé à la fin du XVIIIe siècle par un aristocrate, François-Nicolas-Henri Racine de Monville. Il est aujourd’hui l’un des rares à subsister dans une forme proche de sa création d’origine. Son propriétaire-créateur le nomma Désert pour évoquer ces endroits solitaires où, dès le XVIIe siècle on aimait à se retirer et à recevoir sans étiquette. Établi dans un domaine de 40 hectares situé à Saint-Jacques-de-Retz, dans la commune de Chambourcy, le Désert de Retz tire son originalité de ses nombreuses fabriques et de ses essences rares importées des quatre coins du monde. Subsistent encore : la colonne détruite, le Temple au dieu Pan, la Glacière pyramide, la Tente tartare, le Théâtre, le Temple du repos, le ruines des serres chaudes, l’église gothique…

Pendant plus de deux ans, Philippe Grunchec a photographié ce lieu où s’imbriquent de façon surprenante la nature et l’architecture, le naturel et l’artifice. Un travail rigoureux en noir et blanc fruit de sa contemplation et de sa méditation.

 

Après une thèse de doctorat consacrée à l’œuvre du peintre Géricault, Philippe Grunchec est devenu en 1979, conservateur de musée. Le dernier poste qu’il ait occupé, la direction du Musée de la coopération franco-américaine, lui a donné l’occasion après de nombreuses années de revenir à sa passion, la photographie : il a ainsi organisé plusieurs expositions consacrées à des photographes contemporains comme Henri Cartier-Bresson (1996), Elliott Erwitt, Jeanloup Sieff ou Paul Strand (1997).

Ayant quitté les musées, il exerce désormais une activité de photographe de portraits ainsi que de natures-mortes et d’architecture. Ses images ont été publiées dans la presse généraliste et régulièrement exposées. Certaines appartiennent à des collections publiques (Paris, musée Carnavalet) ou privées (Londres, Munich, New York, Oslo, Paris, Ratisbonne, Vienne).

Passionné par les techniques de laboratoire, il effectue lui-même ses tirages noir-et-blanc argentiques ainsi que certains procédés «alternatifs» (platine-palladium, cyanotype, Vandyke).

http://desertderetz.info/